Sur quoi est né ESPLACE

PENSE PAR DES GENS, POUR DES GENS

ESPLACE a été pensé initialement par des “personnes normales”, loin de tous les écosystèmes entrepreneuriaux et courants de pensée du numérique actuel.
ESPLACE est basé sur de nombreux constats, écoutes et observations de besoins privés ou publics sur 3 ans. 

Notre souhait final est donc simple : un monde numérique sécurisé et sécurisant (sans clause “invisible” des conditions générales d’utilisation), pratique simple et utile pour tous, qui fonctionne. Exactement la vision qu’une grande majorité de la population souhaite, et qui pour beaucoup est censé être “normal”. Cette volonté en tête ainsi que de certains autres constats, intéressés par le bien-être commun et voyant que peu de projet dans ce sens crédible n’émerge, nous avons souhaité le faire. 

Un service aussi facile et pratique qu’un jeux vidéo, mais aussi précis que la complexité de nos sociétés (choix de filtres ou choix de possibilités, fonctionnalités). Un service où tout le monde est représenté, pris en compte, libre à chaque utilisateur de choisir ce qu’il recherche et où la plateforme respecte les choix et besoins de chacun. Un service où chacun a le choix sur ce qu’il voit (publicités, contenus liés à préférence, contenus simples…) ou ce qu’il ne veut pas voir. Un service qui fonctionne partout et tout le temps. Le tout sans revente de données.

CONSTATS

ESPLACE vient des constats :

– Des besoins utilisateurs, trop de sites web, d’applications, de mots de passe, de noms de sites, applications à se rappeler… (et l’obligation de s’habituer à chaque fois aux fonctionnements de chaque plateforme…)
– Bien que très lucratifs et vendeurs, trop d’outils grands publics sont fait pour les jeunes.
– Internet est un gouffre énergétique majeur, acteur majeur de la consommation d’énergie mondiale.
– La majeure partie des utilisateurs du numérique n’utilise que peu internet en tant que tel, ni la capacité et l’utilité de leur matériel, et n’est même pas consciente de toutes les possibilités à sa disposition.
– Beaucoup d’utilisateurs se méfient du numérique ou d’internet, peu d’entre-eux sont intéressés par le sujet.
– L’inutilité ou le peu d’utilité à de petites ou moyennes structures de disposer de leur propre site web et/ou application personnelle perdue au millieu des millions d’autres sites.
– L’inutilité de créer des sites et plateformes pour un sujet unique, même pour une cause noble (sauf vitale ou importante), les utilisateurs ne se rappelleront pas de devoir aller régulièrement sur le site, voire oublieront leurs noms.
-Trop de projets sont spécialisés, gardant leur projet dans des communautés closes, sans ouverture au reste de la population (chose pas toujours utile, tout dépend du sujet).
– Les informations d’utilité commune doivent venir à l’utilisateur (peu de chances que l’utilisateur aille les chercher, par oubli, manque de temps, d’intérêt…)
– Que le format actuel du web n’est pas profitable à tous et divise tous les acteurs, les informations etc…. Et ne permet pas la circulation d’informations non commerçables.
– Que les informations sur internet sont trop disparates et anarchiquement rangées et crées pour être utiles à tous. (La trop grande quantité de choix amène à rester sur les plus visibles et simples.)
– Qu’aucune alternative (aux plateformes telles que Facebook et Amazon) ne prennent en compte les intérêts économiques des structures y étant dépendante, ou ne protègent les intérêts de sécurité des utilisateurs ou leurs données personnelles), nous sommes certains que la réussite d’un projet tel que ESPLACE ne peut s’arrêter au bénéfice de la plateforme, mais bel et bien à sa démocratisation et la réussite des utilisateurs quelque soit leur utilisation d’ESPLACE.
– Que notre vie numérique pourrait être mille fois plus simple et profiter à tous.
– Aucune plateforme ne réunit l’ensemble (ou une grande majorité) de la population, pourtant nécessaire à la diffusion d’informations et à la vie en société.
– Aucune plateforme ne réunit des besoins de la vie physique et la « vie numérique ».
– Que peu de structures pensent aux côtés économique et pratique des utilisateurs finaux.
– Qu’aucune plateforme ne fait pour les zones rurales, ne s’intéresse voire prévoit un modèle économique compatible aux zones hors densité de population importante (alors qu’à l’inverse de l’économie physique, internet peut être présent partout).
– Qu’une société est un tout indivisible, une plateforme doit représenter ce tout individuel.
– Aucune structure ne s’intéresse aux vendeurs de proximité, de centre ville dans un cadre global (hors sites dédiés).
– Des frais numériques toujours plus présents et importants dans nos vies quotidiennes.
– Le monopole ou quasi monopole de grandes structures est dangereux pour l’économie et les utilisateurs (professionnels ou particuliers) (ex : subir les obligeances des grands sites sans avoir d’autres alternatives).
– Le monde de demain, les territoires, les modèles économiques, de consommation ou de sociétés doivent prendre en compte tout le monde.

BUTS

ESPLACE a pour but de créer une plateforme la plus complète et polyvalente possible pour faciliter les interactions/transmissions d’informations numériques entre les personnes et structures.

ESPLACE espère ainsi :
– Lutter pour une vie numérique plus simple pour tous
– Lutter pour plus de neutralité et d’éthique sur internet
– Faciliter les recherches via internet
– Apporter plus de choix et de liberté à chaque utilisateur
– Apporter une meilleure qualité de résultats des annuaires, moteurs de recherche, intelligences artificielles, boots, assistants personnels.
– Lutter contre les écarts technologiques entre les structures
– Aider et développer les territoires ruraux et dynamiser des secteurs
– Développer les économies locales, nouvelles économies, économies alternatives.
– Aider le développement de technologie (4G, fibre…) dans les zones reculées
– Diminuer la publicité format papier (ESPLACE se porte comme candidat logique à cette transition)
– Redonner du pouvoir et de la liberté à toutes les structures dépendantes de structures liées au net
– Libérer les contenus et les informations du monopole des grandes structures
– Lutter pour la protection des données personnelles et l’usage éthique de celles-ci
– Réduire les frais liés au numérique pour tous